Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

[Lundi 08 Avril 2013]
[Ga-ga]
Dans mon dernier article, je vous souhaitais une bonne année 2012. Et je n'ai pas écrit depuis. Ben oui, je vous ai laissés vivre 2012 en paix. N'empêche, le temps a passé mais j'ai l'impression que tout ce que j'ai écrit sur ce blog, c'était hier. Parce qu'avant d'écrire ces quelques nouvelles, je me suis un peu réappropriée l'espace. Je ne sais pas où vous êtes, mais je suis sûre que comme moi, parfois, vous devez repasser. J'ai du mal à reprendre contact, ou même à le garder. C'est la seule solution/ le seul compromis que j'ai trouvé.

Je vais bien, msieurs dames. Point par point. Version décousue, I'm so sorry about that.

Depuis mon séjour aux Etats-Unis, j'ai eu envie de continuer à vivre. Besoin de changement. 
Et puis, je dirais que le Quickos ne voulait peut être pas vraiment de moi, qu'en règle générale il ne voulait pas devenir ce qu'il voulait qu'il devienne, alors je suis partie. Aidée par l'opportunité d'aller voir ailleurs. J'ai donc travaillé six mois pour une incompétente dans la chocolaterie. Miam me direz vous, et oui ! De deux choses l'une : l'univers est super, les produits tiptop, et c'est passionnant. Ma patronne s'est foutue de ma gueule, mais j'ai quand même plusieurs bonnes choses à en retenir : premièrement, j'ai au moins l'expérience d'un "bad" patron (ce qui me permettra à l'avenir de me méfier). Ensuite, comme j'ai tenu les magasins toute seule ou presque, j'ai appris beaucoup. Et enfin, ça m'a permis de faire mon trou dans le secteur et d'être repérée par de "good" patrons. Donc je suis toujours dans la chocolaterie, et ça se passe très trèèèès bien maintenant. J'ai été recueillie par des gens biens, qui me font vraiment progresser et qui croient en moi. Mon travail est valorisé ainsi que mon estime personnelle, et de nos jours, je crois que c'est plutôt rare. Donc je ne les lâche pas.
Ces bonnes fréquentations me font grandir, mûrir même. Avec le temps, j'ai du recul et la tête plus froide sur certains sujets. L'inconvénient de ce travail que j'adore, c'est que je n'ai pas la possibilité pour l'instant de voir ma famille (jours de travail décalés oblige). On va trouver des solutions.

Autre avantage d'avoir un "vrai" travail, on a pu emménager dans un appartement plus grand. Plus neuf. Plus beau. Vue sur le tramway qui fait son petit "ding ding" tout mignon. Un balcon pour respirer un peu.

Et du coup, j'ai eu un bébé... ! Un bébé chat que j'aime super fort wahou j'en suis trop gaga ! Gaga de Garou :) Mon petit ragdoll ! Ah qu'est ce que je l'aime. Arnaud me l'a offert pour mon dernier anniversaire, j'avais un manque de tendresse à combler vis à vis de Willow. Au moins celui-ci est content, je lui fous un peu plus la paix... Mon petit est épileptique, a de beaux yeux bleus, une superbe fourrure avec crinière (wiwi), et il me suit partout en miaulant adorablement! Il louche un peu aussi. C'est pour ça que je l'ai choisi d'ailleurs, quand je l'ai vu sur le site de cette chatterie : je me suis dit "personne ne va vouloir de lui alors je le prends, ce sera lui ou aucun autre !". Et voilà.  Je suis sûre qu'il vous rendrait gaga vous aussi... C'est ma grande passion !

J'ai aussi un clavier de piano pour m'entraîner. Pas grand chose d'évolué puisque je n'ai jamais eu la moindre touche de créativité mais ça me détend quand j'ai des semaines de travail courtes. J'en profite aussi pour bouquiner pas mal, voir des films que je n'aurai pas vus de moi même. Ayant résilié ma carte de ciné, j'attends que Canal+ ait les droits pour voir ce que je veux voir. Je ne sais pas si je "vis" vraiment, mais en tout cas je ne me stresse pas et je vais éviter de me poser trop questions sur le (non-)sens de tout ça. 
J'ai les cheveux longs maintenant. Et toujours autant envie de Printemps, bordel. J'en ai assez des doudounes, des écharpes, des bottines. Je n'aime pas l'été, je veux un Printemps. Envie de shopping pour aller avec. Fan de l'Occitane. Je ne me plais toujours pas, mais je fais avec. Mea culpa, je ne fais plus de sport et je reste pas mal enfermée.
Je vois toujours Sarah, égale à elle même mais un peu plus grande aussi. Elle va finir par trouver ce qu'il lui faut vraiment. Je vois toujours Bindu de temps en temps. Personne ne vaut Bindu ! Elle me repose. Et me fatigue à la fois. Je l'aide à trouver ce qu'il lui faut. La pauvrette.
Je rends visite de temps en temps au peu de collègues Quickos qu'il me reste. Les pauvres. Ma belle famille nous rend visite elle aussi et ça nous fait passer de bons moments. J'veux voir ma soeurette et mon pôpa, bouh.

A tous ceux qui sont passés par là, à un moment ou un autre de l'existence de ce joueb, et qui repasseraient pas hasard, au milieu d'une quelconque divagation vers le passé, où en êtes vous ? Comment "vieillissez" vous ? Avez vous trouvé ce que vous cherchiez ? J'espère vraiment que ça se passe bien pour vous, mais j'en veux une confirmation. Mail et mobile inchangés. Ma curiosité accompagne souvent l'imaginaire romanesque que je me fais de vos vies. 

[Ecrit par mondaye à 16:01 dans la rubrique Branches & Feuillages]
[Effeuiller] [Suite + 1 commentaires]


[Jeudi 05 Janvier 2012]
[From my bhead]
Je me dis parfois, dans ces moments où je me sens un peu seule, un peu mélancolique, que si je n'étais pas partie de la maison, les choses auraient été différentes. Elle n'aurait pas eu cette sorte d'abandon que j'ai senti. Ce vide dans sa vie. Elle ne se serait pas retrouvée en tête à tête avec ses vieux démons, sans moi pour lui raconter toutes mes histoires pour lui faire oublier.
Et j'ai tellement de rancune. Je me l'interdis envers lui, parce que sinon je n'ai plus rien. Mais envers elle. Si seulement elle était moins égoïste. Je crois qu'elle n'a même jamais réalisé. Que je vienne quelques jours et apprenne qu'elle ne mangeait pas le soir vu que personne ne s'occupait d'elle, ou alors si tard... quand même sa pauvre faim était passée. Alors qu'elle était si faible.Et si seule, avec juste la télévision. Comme ces personnes âgées qui n'ont plus de famille pour prendre soin d'elles.
Et puis, son dernier anniversaire, à l'hôpital. Ou elle m'avait dit que ce jour là, elle avait eu un infirmier qui s'était bien occupé d'elle. Qui avait été doux, et lui avait parlé normalement.Qui avait été humain. J'ai versé tellement de larmes ce jour là.
Je m'en veux tellement de ne pas avoir osé faire un choix, ou parler davantage. Je l'aimais tellement.

Elle désapprouvait que je sois là où je sois, et pourtant je n'arrive pas à en partir. Tout ces gens tout le temps, cette suractivité, les mini galères qui donnent un sens aux journées m'occupent l'esprit. Mais je vais essayer, poussée par mon homme (que j'aime fort).

Nouveaux projets : Ile de Ré, dans un an tour de l'Irlande, en partie à vélo. Je vais devoir m'entraîner. 

Toujours cinéma, musique, sport quand vraiment j'ai le courage. En attendant peut être la fin du monde, il paraît. Passez une bonne année, histoire d'être certains d'avoir bien profité de la vie.
[Ecrit par mondaye à 23:20 dans la rubrique Bouffées d'air frais]
[Effeuiller] [Suite + 1 commentaires]


[Previously on Mercure]


[Copyright 2004 - 2016 © mondaye. Blog sous License Creative Commons.]